Navigation – Plan du site

98-4 | 2010
La montagne, laboratoire du changement climatique

Mountains, the climate change laboratory
Glacier du Tour, Chamonix-Mont-Blanc 1860-2005
Informations sur cette image
Crédits : Luc Moreau http://moreauluc.com

La montagne est un territoire d’exception, réservoir de multiples ressources (bois, minerais, eau, énergie, neige, etc.), mais qui doit composer avec des handicaps naturels (pente, altitude et climat). Elle s’est ainsi construite au fil de son histoire une place spécifique au sein de l’Aménagement du territoire (RTM, Plan neige, loi « Montagne »). La question du changement climatique s’ajoute aujourd'hui aux réflexions et aux pratiques d’aménagement. Il faut alors s’interroger sur les implications de la rencontre entre un objet aux spécificités marquées et un phénomène générique, dont la représentation découle d’une appréhension globale du climat (réchauffement planétaire ou global warming) à travers des modèles prospectifs sans finesses dans leurs projections locales. L’objectif de ce numéro thématique de la RGA est d’explorer cette rencontre selon quatre domaines particuliers : écosystèmes de montagne, agropastoralisme, forêt et sylviculture, risques – naturels et économiques. Il s’agit dans ce cadre de tester l’hypothèse selon laquelle, dans un contexte marqué par le spectre du changement climatique, le droit à l’expérimentation défendu par les élus montagnards prend une dimension nouvelle, faisant de la montagne un laboratoire de l’Aménagement du territoire.

Actualités