Navigation – Plan du site

Lever le voile : la montagne au masculin-féminin

Appel à articles – jusqu’au 15 novembre 2012
Traduction(s) :
Raising the veil: mountains from a masculine and a feminine angle

Texte intégral

Contexte

1L’appel à contribution a pour objet de proposer une lecture féminin-masculin de la montagne. De nombreux travaux ont déjà explicité les rôles de l’activité humaine dans les espaces montagnards, dans la production agricole, touristique, économique, culturelle. Cette déclinaison s’est souvent effectuée au masculin en dévoilant les pratiques, les usages, les récits des Hommes à la montagne. Cependant, les rapports entre Homme et Montagne ne se conjuguent pas qu’au masculin et se déclinent aussi largement au féminin. L’approche de genre met en exergue « ces points aveugles » tant dans ses références épistémologiques, théoriques, méthodologiques que de la lecture de l’espace, de ses pratiques, de ses représentations (Mac Dowell, 1999, 2008)… Il ne s’agit pas d’opposer des regards masculin - féminin vis-à-vis de la montagne en tant qu’objet de représentations et de pratiques, mais de proposer une lecture plus résolument inscrite dans des perspectives de complémentarité, de comparaison des genres (Louargant S., 2003, 2004), dans une géographie des sexualités (Blidon M. 2008, Jaurand E., 2011). Il s’agit alors, en privilégiant ces approches, d’enrichir les contributions scientifiques révélant la construction au féminin et au masculin de l’objet montagne.

Thèmes

2Les thèmes de l’appel à contribution sont les suivants :

Genre, montagnes, circulations, mouvements 

3Les montagnes ont été et sont l’objet de flux de circulations, de migrations ainsi qu’objet de mobilités plurielles (saisonnières, quotidiennes…). Ces migrations, ces mobilités concernent tant les hommes que les femmes et recouvrent de multiples réalités. Par leurs déplacements, liés à l’emploi ou à l’agrément…, les femmes participent au déplacement, au croisement, à la diffusion, à la rencontre de trajectoires, de savoirs et de savoir-faire. Elles mettent aussi en exergue des franchissements, des transgressions, des émancipations et modifient les relations au masculin. En élaborant ces franchissements de frontières (physiques et/ou symboliques), les femmes autant que les hommes font de la montagne un lieu de vie renouvelé et non un lieu de marges (échanges transalpins, réseaux de mobilités, réseaux de sociabilité…). L’ensemble de ces formes de mouvements a des impacts socio-spatiaux, territoriaux. Ils mettent notamment en lumière la transformation des codes, des normes, des relations entre les hommes et les femmes, entre hommes, entre femmes dans les espaces de montagne : géographie du travail (formel, informel), géographie de la rencontre, géographie des échanges, géographie de l’amour. Ces territoires, ces lieux de montagnes dans lesquels le mouvement est une valeur constitutive de l’habiter montagnard, laissent voir des empreintes aux masculins/aux féminins qui se lisent tant dans les récits que les pratiques. C’est également dans ces expériences, dans le rapport à la plasticité, aux frontières, à l’art, aux autres et au voyage (Stazack J.F, 2003) que se joue une performance sociale, corporelle (Butler J., 2006).

Genre, montagnes, culture, imaginaires

4Les codes, les normes et valeurs de genre se sont exprimés et s’expriment dans les façons de se représenter les montagnes, leurs cultures et/ou leurs pratiques. Souvent présentée au prisme de récits d’hommes (explorateurs, guides de haute montagne…), les montagnes sont également, peut-être de façon plus intime, objets de récits féminins : récits d’explorations, de découvertes (Alexandra David Néel…) et/ou récits de vécus. Les habitants des montagnes participent à la fabrication sociale des identités sociales genrées de manière formelle dans une expression lisible (inscriptions amoureuses sur les rochers des cimes alpines), plus informelle, éphémère ou spontanée. Ainsi, l’expression (littéraire, cinématographique, iconographique) des figures aux masculins et aux féminins, permet de décrypter les imaginaires, les codes, les normes, les valeurs qui s’expriment sur et dans les montagnes, ainsi que dans les pratiques, les usages et les cultures (et leurs diverses formes d’expression) des montagnes.

Genre, montagnes, réaction, action, création, récréation

5Espaces d’exodes, espaces refuges, espaces de réactions, espaces de combats, espaces des ressources, espaces d’emplois, espaces d’activités, espaces de créations, espaces de récréations, espaces de réserves, espaces des projets, espaces de vies… les montagnes sont objets de pratiques plurielles. Les femmes y ont joué un rôle sans pour autant en avoir la reconnaissance. L’approche au masculin et au féminin des pratiques (historiques, sociales, économiques, culturelles…) renouvelle les regards sur les montagnes, leurs usages, leurs pratiques ou leurs fonctions. Ainsi est-elle constitutive d’une meilleure compréhension de la façon de penser la montagne dans ses différentes dimensions. L’invitation est alors à la relecture au masculin-féminin des problématiques sociétales qui s’expriment en montagne.

Genre, montagne, gestion, ressources

6Le rôle fondamental des femmes dans la gestion des espaces et/ou des systèmes agricoles montagnards (pluriactivité, diversification, activités pastorales) a été mis en exergue et est reconnu grâce aux apports des organisations professionnelles, des Organisations Non Gouvernementales et/ou des chercheurs. Les hommes et les femmes ont des rapports à l’environnement, aux ressources (eau, plantes, semences…) différenciés et/ou complémentaires. Qu’il s’agisse de gestion, de préservation, de conservation, de transmission, l’approche de genre réinterroge les connaissances, les activités, les pratiques, les vulnérabilités, les fragilités, les rapports à la montagne et la valorisation de ses ressources : biodiversité, agriculture, énergie, alimentation, transmission de savoirs, pédagogie de l’environnement, bien-être, santé… Ces savoirs locaux montagnards sont déterminants dans la gestion globale de la durabilité des montagnes. Ils méritent d’être mieux mis en exergue et font des montagnes des territoires, des lieux d’innovation.

Calendrier

7Les propositions d’une demi-page accompagnées d’une rapide présentation du ou des auteur(s) sont à adresser à Sophie Louargant (Sophie.Louargant@iut2.upmf-grenoble.fr), coordonnatrice du numéro ou à Emmanuelle Tricoire (Emm@nuelleTricoire.eu), coordonnatrice de la rédaction.

8Les contributions rédigées selon les normes de publications de la RGA devront être envoyées au format de 30 000 signes, et nous parvenir pour le 15 novembre 2012, dans la perspective d’une publication prévue pour le mois de juillet 2013. Les règles de publication de la RGA sont à consulter sur le site de la revue : http://rga.revues.org.

9Les articles retenus devront être fournis en français et en anglais. Les articles non conformes aux consignes ci-dessus seront renvoyés à leurs auteurs.

Haut de page

Bibliographie

Des DOI (Digital Object Identifier) sont automatiquement ajoutés aux références par Bilbo, l'outil d'annotation bibliographique d'OpenEdition.
Les utilisateurs des institutions abonnées à l'un des programmes freemium d'OpenEdition peuvent télécharger les références bibliographiques pour lesquelles Bilbo a trouvé un DOI.
Format
APA
MLA
Chicago
Le service d'export bibliographique est disponible pour les institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.
Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : access@openedition.org.

Blidon M., 2008.– Jalons pour une géographie des homosexualités, in Revue L’Espace géographique, n°2, pp. 175-189.

Format
APA
MLA
Chicago
Le service d'export bibliographique est disponible pour les institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.
Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : access@openedition.org.

Bell D.,Valentine G., 1995.– Queer country : Rural Lesbian and Gay Lives, in Journal of Rural Studies, vol. 11, n°2, pp. 113-122.
DOI : 10.1016/0743-0167(95)00013-D

Butler J., 2004.Undoing Gender, Routledge.

Chelma P. 2000.– Repenser l’inégalité, Paris, Seuil, traduction de Sen A., 1992, Inequality Re-examined, Oxford, Clarendon Press.

Hancock C., Barthe F., 2005.– Introduction : le genre, constructions spatiales et culturelles, in Géographie et Cultures, n°54, pp. 3-9.

Gray M. L., 2009.– Out in the Country : Youth, media, and queer visibility in rural america, New York University Press.

Guetat-Bernard H., 2006.– (dir.), Empreintes et inventivités des femmes dans le développement rural, Toulouse-Paris, PUM-IRD, collection Ruralités Nord-Sud.

Jaurand E., Stéphane L., 2011.– Tourisme sexuel : « clone maudit du tourisme » ou pléonasme ? De la sexualité dans le tourisme en général et dans le tourisme gay en particulier, in Revue Monde du tourisme, n°3 Varia, Collection Mondes du tourisme n°3, pp. 53-75.

L’Alpe, 1992.– La montagne au féminin, n°12, Glénat.

Louargant S., 2003.– L’approche de genre pour relire le territoire, (Ardèche méridionale, Ligurie Fes-Boulemane), Thèse de Doctorat, Université Joseph-Fourier, Grenoble 1, Institut de Géographie Alpine.

Louargant S., (dir.), 2004.– Genre et territoire : Regards croisés de la Méditerranée à l’Afrique, in Revue Montagnes Méditerranéennes.

McDowell L., 1999.– Gender, identity, and place : Understanding feminist geographies, Minneapolis, University of Minnesota Press.

Manalansan V, Martin F., 2007.– Of closets and other rural voids, in GLQ : A Journal of Lesbian and Gay Studies, vol. 13, n°1, pp. 100-102.

Format
APA
MLA
Chicago
Le service d'export bibliographique est disponible pour les institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.
Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : access@openedition.org.

Mennesson C., Galissaire R., 2004.– Les femmes guides de haute montagne : modes de socialisation et identités sexuées, in Recherches féministes, vol. 17, n°1, pp. 111-141.
DOI : 10.7202/009298ar

Ottogalli-Mazzacavallo C., Saint-Martin J. (dir.), 2009.Femmes et hommes dans les sports de montagne. Au-delà des différences, Grenoble, C.N.R.S./Maison des Sciences de l’Homme/Alpes, C.R.I.S-LARHRA.

Format
APA
MLA
Chicago
Le service d'export bibliographique est disponible pour les institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.
Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : access@openedition.org.

Rudaz G., Debarbieux B., 2011.– Mountain women : silent contributors to the global agenda for sustainable mountain development, in Gender, Place & Culture : A Journal of Feminist Geography, pp. 1-21.
DOI : 10.1080/0966369X.2011.625084

Staszak J.-F., 2003. Géographies de Gauguin, Paris, Bréal.

Pour plus d’informations et de références : http://biennale-genre.sciencesconf.org

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Lever le voile : la montagne au masculin-féminin », Journal of Alpine Research | Revue de géographie alpine [En ligne], Appels à articles, mis en ligne le 15 juillet 2012, consulté le 26 mai 2016. URL : http://rga.revues.org/1769 ; DOI : 10.4000/rga.1769

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
La Revue de Géographie Alpine est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page

Actualités